Les containers et paquets

                   utilisés par le SOE et l'OSS pour le ravitaillement par air des FFI

 

 

 
                                          visiteurs création du site: Mai 2006  

Translate the website :

Le container type H

ref. 15C/175

  

Le container type H est également une fabrication spécifique SOE. Il sert exclusivement aux parachutages de matériel de sabotage et de petits armements.

Caractéristiques :

date de création : 1942 

Poids à vide :  42 Kg    

Poids à charge : 160 Kg maxi

Longueur totale : 1, 67 m

Longueur utile :  cinq cellules de Ø 380mm haut. 280mm

      

Description :

        - Il est constitué d'un empilage de cinq cellules reliées par deux tirants filetés aux extrémités, d’un amortisseur et d’un logement pour le parachute. Un disque anti-encastrement est rapporté entre chaque cellule. Une sangle de transport est insérée dans l'évidement du disque

 

Les cinq cellules possèdent les mêmes dimensions mais sont différentes suivant leur positionnement (ajout de fixation spéciale). De ce fait, une lettre est peinte sur chaque cellule: A ; B ; C ; D ; E en partant de l’amortisseur à la cage à parachute.

  Différence des cellules :

-

 -Chaque cellule est fermée par un couvercle verrouillé par six ergots pivotants. Un index peint en blanc sert au positionnement du couvercle sur la cellule. Deux petits anneaux servent à extraire le couvercle.

 

 

-Une étiquette indiquant la procédure de démontage du container est apposé sur la cellule A. (N'est pas systématiquement rencontré)

 

 

 

 

 

      -Les cinq cellules et l'ensemble amortisseur ou "pare choc" (nom donné dans les fascicules parachutés) sont reliés par deux barres filetées aux extrémités (deux modèles existent: rond avec deux méplats ou fer plat avec filetage rapportés aux extrémités) .Du coté amortisseur des écrous et contre-écrous servent à la tension des barres lors de l'assemblage du container. Coté "cage à parachute" deux anneaux (articlés et filetés avec un méplat) prennent appui dans les carrés de la cellule E; un levier fait la jonction entre les anneaux et les tirants. Pour le démontage du container un quart de tour du levier libère le tirant qui s'éjecte grâce à sa tension obtenu par le serrage des  écrous (du moins dans la notice  envoyé par le SOE; il est courant de rencontrer ses tirants coupés par un coupe boulon) 

 

 

 

Différentes formes et couleur d’anneaux que l’on peut rencontrer

 

 

Variantes de leviers, le modèle avec l’échancrure possède une sorte de tournevis en bout peut-être pour aider à faire pivoter les crochets des couvercles des cellules et extraire les couvercles en faisant levier (le couvercle peut être dur à retirer si la cellule est ovalisée)

         

 

 

     

 

 

 

 

 

Immobilisation du verrou dans le support spécial de la cellule D.

 

 

 

 

Vue d’une fabrication différente du support de la cellule D.

 

 

 

Entre chaque cellule, un disque "anti-encastrement" sert d'appui entre le fond et les couvercles des cellules

 

Pour faciliter le positionnement en rotation lors de l'assemblage des cellules, une bande noire est quelquefois peinte sur le coté des cellules

 

 

 

  

-Une "cage à parachute" est fixée par deux goupilles sur la cellule E. On peut rencontrer des passages de sangle du parachute rond ou carré suivant le fabricant.         

  A droite, photo montrant le positionnement du parachute dans la cage. On peut remarquer le passage des sangles du parachute dans les ouvertures de la cage.

 

 

 -Coté réception au sol un amortisseur en tôle est fixé par quatre écrous à ailettes sur un plateau servant à l'assemblage du container. Cet amortisseur est spécifique au type H et  est différent de l'amortisseur du CLE MK III; les entraxes (non équidistants)  des vis de fixation de l’amortisseur sur son plateau sont identiques aux deux modèles mais aucunes photos d'époque montrent l'emploi de l'amortisseur du CLE MK3 sur ce type de container (à voir).

 

 

  -Une pelle réf; 15C/229 est fixée sur le container. Le fer de pelle est maintenu par un support sur la cellule A et bloqué par une goupille traversant le manche sur la cellule D (voir description des cellules), le manche possède un méplat sur son extrémité se terminant par une boule. Sur des photos (fin de conflit), on peut remarquer que le type H est parachuté sans la pelle. Deux variantes de fabrication de pelle existe: avec douille rapportée par rivetage ou par soudure

 

Sur cette photographie représentant la mise en place de containers en vue d’un parachutage sur la base de Harrington ; on remarque que le container type H n’est pas équipé de la pelle et que le support de celle-ci sur la cellule A est quelque peu endommagé. 

 

 

 

- Cinq sangles  prennent place à l'intérieur du disque anti-encastrement entre chaque cellule. La sangle  est composée de quatre crochets,  d'un passant  pour le réglage et d'un anneau à une extrémité.

 

 

 

Mise en place de la sangle sur une cellule de container Type H

Le crochet  central cousu  ainsi que les deux crochets  coulissants se fixent sur  les  anneaux  de la cellule; le crochet à  l'extrémité se fixe sur l'anneau de la sangle ce qui permet le réglage de la tension de la sangle à l'aide d'un passant métallique

 

 

 

-Marquage:   sur chaque cellule, à la suite de la lettre (A;B;C;D;E) indiquant la position, est apposé un chiffre qui indique son contenu. Sur la cage à parachute et l'amortisseur le type de container est peint aux pochoirs ex: H1; H2; H3; H4; H5 (les plus courants et standard). 

 

Pour exemple: pour un container H3 les cellules sont marquées: A6; B9; C7; D8; E10 voir le tableau ci-dessous:

Contenu container H1 Contenu container H2 Contenu Container H3 Contenu Container H4 Contenu Container H5 27 Kg d'explosif

Retour page container

 

Homepage  |  les containers et paquets Les parachutes  |   Contenu du container Type H  | les terrains de parachutages  Récapitulatif des actions de résistance en Cote d'Or  |  Bibliothèque | mes favoris  |  Livre d'Or Contact